Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Qu'est-ce qu'on attend pour lire ?

C’est arrivé en avril – Philippe Meisburger

30 Décembre 2019 , Rédigé par #questcequonattendpourlire Publié dans #questcequonattendpourlire, #philippemeisburger, #sciencefiction

« Les yeux rivés sur le couloir, Vincent n’en croit pas ses yeux. De ce que Dylan avait décrit comme une remise sans intérêt se détache une silhouette, qui se fraie un chemin à tâtons à travers le couloir.
Le sang de Vincent ne fait qu’un tour.
C’est elle. ELLE. La fille que j’ai vue hier matin, dans mon rêve. Celui dont l’explosion de Manhattan m’a tiré. »
 
Vincent est étudiant en médecine. Un matin, il est réveillé par le bruit d’une explosion : la fenêtre de sa chambre à volée en éclat. Et c’est une vue apocalyptique qui s’offre à lui, car Manhattan n’est plus que ruine.
Alerté par son ami Dylan, c’est devant les informations télévisuelles qu’il prend conscience du danger extérieur… des explosions en ville !
 
Vincent et Dylan sont appelés en urgence à  rejoindre l’hôpital. Mais à peine arrivés, New-York est déclaré en état d’évacuation par les militaires. 
Pensant rejoindre sa sœur Jenny à Columbus, il apprend que la ville est détruite à son tour. Horreur ! Aucune nouvelle de Jenny ! Morte ou vivante ?
 
Il se réfugie alors dans la famille de Dylan ; dans une ferme à l’extérieur de la ville encore échappée par les explosions. Des explosions qui gagnent un peu plus toutes les grandes villes du pays.  Mais pas que…
 
QUE SE PASSE T-IL ?
 
Quand Vincent rencontrera Karine tout son monde et tout le monde basculera de nouveau. Entre incompréhension et chaos ; l’amour s’y mêlera aussi. Mais c’est également tout une quête et tout une aventure qui s’amorce. Pourquoi et jusqu’où ? Seul le mot « Sedona » guidera leur chemin…
 
De la science-fiction, en voulez-vous en voilà ! Pour le coup, si vous aimez ça vous aller être servis 😉 « C’est arrivé en avril » nous emmène de surprises en surprises ; et nos personnages de rebondissements en rebondissements sans jamais leur accorder de répits. Même si je trouve cela un peu long, je dois avouer que l’auteur, Philippe Meisburger, ne manque pas d’imagination ! Tout s’enchaîne très rapidement dans une suite logique d’aventures en mésaventures jusqu’à se demander si une fin existe vraiment. Et pour le savoir, l’auteur use de toutes les parades pour nous tenir, nous, lecteurs, en haleine jusqu’au bout ! Suspens réussi 😉

C’est arrivé en avril – Philippe Meisburger
Lire la suite

Ils se marièrent et il y eut beaucoup de sang – Laurine Valenheler

28 Décembre 2019 , Rédigé par #questcequonattendpourlire Publié dans #questcequonattendpourlire, #laurinevalenheler, #thriller

« (…) L’envie de tuer n’est pas le désir de tuer. L’un vous effleure vaguement, l’autre vous dévore, et seul ce dernier peut vous faire chavirer. »
 
Des meurtres en séries sont commis. Leurs points communs ? Des couples homosexuels hommes et un triangle rose posé sur le lieu du crime. Pas de doute nous avons à faire à un « serial killer ». Lorsque les médias s’empareront de l’affaire, il sera nommé « Le Tueur au Triangle Rose ».
Pourquoi des couples homosexuels ? Et quelle est la symbolique de ce triangle rose ?
 
Maël et Yohann seront contactés pour cette affaire. Par qui ? Pourquoi ? Evidemment pas par hasard. Car à la vie comme au travail, ces deux là forment un couple inséparable. 
 
Leur équipe sera donc investit de cette enquête à la poursuite du « Tueur au Triangle au Rose » qui à déjà sévit et qui sévira encore… Et les enquêteurs de la criminelle ne sont pas au bout de leur surprise !
 
Maël et Yohann devront unir leur force dans cette enquête. Tout en faisant la part des choses entre travail et vie de couple ; et rester les parents présents et attentionnés qu’ils sont auprès de leur petit garçon.
Mais cette enquête sera une épreuve pour eux. Rester uni à la vie comme au travail demande beaucoup de concessions.
 
Leur couple va t-il résister à cette enquête ? Vont-ils rester soudés ? Mêler vie professionnelle et vie personnelle est-il réellement un bon choix ?
 
Clairement, je ne m’attendais pas du tout à cette histoire. Et ce fut une bonne surprise. Voilà un thriller à la fois palpitant et déroutant. En s’infiltrant dans une triste réalité qui est celle de l’homophobie, l’auteure, Laurine Valenheler , nous embarque aussi dans une profonde réflexion qui fait notre siècle. Doit-on encore être jugé sur ce que l’on est. N’est–on pas libre de partager sa vie et son lit avec la personne que l’on a choisie ? 
L’auteure construit ses personnages subtilement pour aboutir à un raisonnement d’actualité entre homophobie et la liberté d’aimer qui l’on veut sans être mal vu. 
Un homme et une femme peuvent se tenir la main dans la rue, s’embrasser ; c’est beau l’amour ! Mais quand deux hommes ou deux femmes se promènent main dans la main… Quelle réaction ? 
 
Une histoire profonde, une enquête haletante, des personnages inspirés et inspirants et un coupable sur-mesure. Un thriller de choix à na pas manquer. 

Ils se marièrent et il y eut beaucoup de sang – Laurine Valenheler
Lire la suite

L’exilée – Virginie Vanos

24 Décembre 2019 , Rédigé par #questcequonattendpourlire Publié dans #questcequonattendpourlire, #virginievanos, #aventure

« Je ne verrais plus ses demi-sourires, ses yeux bleu marine (…). Mais il était là, enraciné dans nos esprits. Et même si son enveloppe corporelle n’était plus de ce monde, son âme survivrait à travers notre amitié. Cette pensée m’apaisait. »
 
Marek est pédiatre. Autant la médecine est une vocation, autant la pédiatrie s’est imposée à lui tout naturellement.
Au début de sa carrière, alors qu’il n’était encore qu’un jeune interne, Marek se lia très vite d’amitié avec trois autres de ses collègues médecins. Chacun avec leur caractère mais toujours lié les uns aux autres.
 
Jusqu’au jour de ce terrible accident où, l’un d’eux, Axel, perd tragiquement la vie sur une sortie de route. Un accident qui restera  et qui marquera leurs mémoires. Et chacun partira de son côté.
 
Quelques années plus tard, Marek retrouve Orhan. Puis travaillent dans le même hôpital. Le temps n’a pas effacé la douleur de cette perte, de cet ami parti. Et beaucoup de questions subsistent autour de cet accident, des questions qu’ils se posent depuis trop longtemps…
 
Et puis où est passé Alexandra ? Cette jolie jeune femme dont était fou amoureux Axel. Du jour de l’accident, plus de nouvelle, comme disparue, évanouie dans la nature. Comment ? Pourquoi ? 
 
Marek débutera alors une quête vers la recherche d’une vérité. Laquelle ? Il ne sait pas encore. Mais il ira jusqu’aux quatre coins du globe pour trouver réponses à ses questions…
 
« L’exilée » est un roman d’aventures guidé par des liens d’amitié si fort que seul la vérité mènera vers la paix. L’auteure, Virginie Vanos, rentre dans une profondeur psychologique de ses personnages, animés par une douleur qui nous pénètre nous, lecteurs, tout autant. On se laisse emporter par cette enquête personnelle qui ne cherche qu’à réparer des cœurs si longtemps épris d’une souffrance non cicatrisée. 
Une écriture sensible qui nous habite. Une lecture fluide mais emplie d’émotions. Un livre à lire sans aucun doute.

L’exilée – Virginie Vanos
Lire la suite

Je vais là où la vie m’entraîne – Elisabeth Gendreau

21 Décembre 2019 , Rédigé par #questcequonattendpourlire Publié dans #questcequonattendpourlire, #elisabethgendreau, #aventure

« Simon eut conscience qu’il rencontrait depuis quelques temps des êtres très différents de sa sphère habituelle qui s’était bien rétrécie ces dernières années. Son ressenti, c’est que toutes ces personnes avaient quelque chose à lui apprendre, à lui montrer. Il l’avait bien compris. »
 
Simon est pris d’un mal être. Sa vie de couple est loin de ce qu’il aurait pu s’imaginer en épousant Josie. Et son travail, l’ennuie éperdument.
Simon est sûr d’une chose : il a besoin de changement.
 
La musique va le guider. Il a toujours aimé la musique. Il joue de la guitare, du piano ; il chante aussi. Mais on ne lui a jamais laissé l’opportunité de s’exprimer dans cette voie.
C’est sur internet, qu’il va faire la connaissance d’Eva. Une artiste, elle aussi. Elle cherche à créer un groupe de musique et à se produire. La rencontre sera exceptionnelle. Et c’est à Barcelone qu’ils vont se retrouver par la suite. Mais là, Simon, y voit comme une révélation ; ses pensées vont le mener vers un tout autre voyage…
Simon va aller de rencontres en rencontres, d’aventures en mésaventures, de villes en villes ; se laissant guider par son cœur et sa musique. Où cela va t-il le mener ? Il n’en sait rien. Nous, lecteurs, nous ne le savons pas plus que notre héros. Nous le suivons pas à pas. Et Simon fera des découvertes sur sa vie ; d’où il vient, qui il est et qui il veut être.
 
« Je vais là où la vie m’entraîne » c’est aussi l’itinéraire d’un voyage intérieur. Une introspection. L’auteure balade son personnage comme un cheminement logique. Une suite de coïncidence qui ne serait pas seulement dû au hasard. Comme si le destin appelait notre héros. Comme si l’on devait croire que chaque chose qui nous arrive dans la vie est fait pour nous mener quelque part ? Doit-on croire à sa destinée ? A chacun de voir ce qu’il a envie de voir sur son chemin…
 
Elisabeth Gendreau, l’auteure, mène son écriture sur une voie qui nous laisse songeur. La vie nous réserve tant de surprise… Comment interpréter cela ? Voilà un livre, un roman mais aussi un guide qui nous porte sur une réflexion personnelle. Un livre deux en un comme je le dirais. Une belle histoire. Une vision optimiste de la vie. En somme un livre bon pour le moral 😉

Je vais là où la vie m’entraîne – Elisabeth Gendreau
Lire la suite

Mon étoile dans la nuit – Agneta Gerson

18 Décembre 2019 , Rédigé par #questcequonattendpourlire Publié dans #questcequonattendpourlire, #agnetagerson

« Cela me fit mal au cœur, j’avais tendance à être égoïste et à ne penser qu’à moi, à penser que les adultes ne souffraient pas autant que moi, à trouver que la vie était incompréhensible. Bref, j’étais une adolescente de seize ans. Et ce n’était pas de tout repos pour mon père de s’occuper seul de moi. »
 
Anna emménage dans la ville de Fairbanks, à son grand regret. Son père vient d’y être muté, l’obligeant à quitter San Francisco, ses amis, son école…
 
Bien qu’elle se retrouve dans une jolie petite maison, proche de son futur lycée, Anna trouve cette ville pour le moins étrange avec des habitants qui restent à ses yeux très mystérieux. Et surtout avec une température à lui glacer le sang. L’Alaska !
En même temps, comme le dit son père, ils viennent seulement d’arriver et elle s’y habituera avec le temps. Peut- être ?
 
Anna fait donc sa rentrée dans son nouveau lycée. Et c’est avec angoisse qu’elle atteint ce grand bâtiment qu’elle va côtoyer désormais. Une angoisse qui va vite s’apaiser à la rencontre de Caroline et Sihème avec qui avec elle va se lier d’amitié.
 
Elle y retrouve aussi Ethan. Un jeune garçon très mystérieux lui aussi ; à l’image des habitants qu’elle se fait de cette ville. Elle a rencontré Ethan un peu plus tôt, lors de son emménagement. Amusé à la voir trainer ses cartons à l’entrée de sa maison, il lui a donné un petit coup de main, le tout muet comme une carpe. Et il continuait à l’ignorer ! Mais qu’avait-il donc ce garçon?
 
L’auteure, Agneta Gerson, nous rappelle à quel point l’adolescence est mentalement chargée. En tout cas, pour ma part, j’ai fait un bon en arrière 😉
L’école, les professeurs, les amis, les garçons, les premiers émois… voilà ce qui envahit notre personnage Anna et  tout adolescent en pleine construction. 
 
C’est une jolie histoire que nous invite à suivre l’auteure tout en y mettant un soupçon de tragique que je n’insufflerais pas, bien évidemment. Un récit qui nous transporte dans la vie d’une jeune adolescente que l’on a toutes été avec ses tourments et ses états d’âmes. Une écriture en toute simplicité et légèreté. Si vous aimez les histoires simples, sans chichi, mais avec beaucoup de sens et d’émotions ; n’hésitez pas à lire ce livre que je classerais dans les romans « young adult ».
Bonne lecture 😉

Mon étoile dans la nuit – Agneta Gerson
Lire la suite

Tendresse aveugle – Thalia Remmil

17 Décembre 2019 , Rédigé par #questcequonattendpourlire Publié dans #questcequonattendpourlire, #thaliaremmil

« En forêt dans la région parisienne, connectée à un énorme chêne au tronc massif et imposant, elle se gorgea de sa puissance, s’emplit d’une confiance en elle reboostée, ainsi que d’un formidable sentiment de protection. L’arbre lui fit prendre conscience qu’elle devait connaître ses racines pour continuer à grandir, s’élever et s’épanouir. Les racines ancrent la force. La forêt lui enseigna la résistance. »
 
Inaya est partie laissant derrière elle une petite fille de cinq ans et un homme amoureux envahi par le chagrin et le souvenir d’un amour disparu, évanoui.
 
Nahéma devra grandir et se construire sans l’image d’une figure maternelle. Son père lui donnera tout l’amour dont elle aura besoin et lui fera découvrir tous les plaisirs de la vie, ici ou ailleurs.
Mais voilà, comment vivre sans une mère. Une mère qui a disparu du jour au lendemain en ne laissant qu’une simple lettre.Nahéma questionnera toute sa vie durant son père sur cette absence qui lui reste sans réponse. Se sent-elle coupable du départ de sa mère ?
 
A dix-huit ans,Nahéma rencontre David. Il deviendra l’amour de sa vie mais aussi le moteur qui accélèrera ses recherches pour retrouver sa mère. D’origine camerounaise, elle retrouvera la trace de ses grands-parents dans un petit village du pays. Et quelle surprise fut ces retrouvailles…?
 
C’est un étrange voyage que nous suivons. Un secret de famille bien gardé et bien scellé. Une recherche pièce par pièce pour reconstruire le puzzle final de ce mystérieux départ qui laisse cette petite fille sans maman. Un désarroi et une détresse dans lesquels elle grandira ; et elle le sait ne trouvera la paix dans son esprit qu’en ayant enfin la vérité tout en espérant retrouver sa mère. Mais est-ce-que tout se passera comme l’aurait souhaitée Nahéma ? Une chose est sûr les rebondissements nous amènent de surprises en surprises pour une fin complètement déroutante.
 
Thalia Remmil a une plume si délicate, si subtile, si sensible pour aborder un sujet qui nous prend aux tripes. Un voyage à la fois en terre d’origine mais aussi un voyage intérieur pour tenter de panser des blessures familiales dont on ne se remet jamais vraiment. Qui ne se sent pas concerné ? On a tous nos failles, nos faiblesses, nos souffrances avec lesquelles ont doit grandir et faire face… Ce livre est une quête vers soi avant tout pour tenter de se construire ou reconstruire. L’auteure utilise le personnage de Nahéma de façon exceptionnelle pour entrer dans une histoire à la fois romanesque et personnelle.
Une histoire à dévorer, à penser, à questionner tout en se laissant porter par un récit élaborer et émouvant.

Tendresse aveugle – Thalia Remmil
Lire la suite

Ornicus – Gabrielle Boyer

15 Décembre 2019 , Rédigé par #questcequonattendpourlire Publié dans #questcequonattendpourlire, #gabrielleboyer, #thriller

« Jeanne était déjà paniquée. Je suis sortie avec elle, les deux autres enfants entraient dans la cour en confirmant ne pas avoir trouvé Louis. Ils étaient descendus jusqu’à la route et avaient retrouvé le ballon, mais pas Louis. Ils étaient essoufflés, inquiets aussi. La panique est montée tout de suite et j’ai crié son nom. »
 
UN ENFANT DE HUIT ANS A DISPARU.
 
Maxine est la maman de Louis et Jeanne. Pour les vacances, elle a loué une petite maison, dans un petit coin sympa où d’autres vacanciers séjournent également.
 
Ce jour là, Jeanne et Louis jouent au foot avec leurs petits voisins ; en vacances eux aussi avec leurs parents. Alors qu’un désaccord éclate entre les enfants suite au jeu, Louis partira chercher le ballon et ne reviendra pas.
 
Jeanne alerte sa maman. Les voisins partent à sa recherche. Et une vieille dame appelle la police. 
Ce sont Sacha et Stefan, de la police criminelle, qui sont en charge de l’enquête. Les premiers témoignages sont à la fois peu concluant et très étranges. Alors que la maman condamne déjà son petit garçon, les voisins eux sont persuadés d’un enlèvement.
 
Qui voit juste ? QUI a vu quelque chose ? Qui en sait davantage ?
 
Des indices seront dévoilés au fur et à mesure mais les conclusions se feront pour le moins attendre.
Mais où est donc passé le petit Louis ? 
 
Grabielle Boyer nous embarque dans une enquête captivante autant qu’angoissante. On ne peut que se sentir concerner, que l’on soit parent ou non. La disparition d’un enfant ne laisse jamais indifférent ; surtout lorsqu’on regarde notre propre actualité. Car même si Ornicus reste une fiction, elle nous prend aux tripes. On s’imagine toujours le pire. 
Un polar réussi pour l’auteure ! Du suspens, une enquête haletante, un duo d’enquêteur sur mesure et une fin surprenante. Tout est réuni pour nous maintenir, nous lecteurs, dans cette lecture ; que personnellement j’ai lu d’un seul trait.

Ornicus – Gabrielle Boyer
Lire la suite

Correspondance – Amélie-Adélaïde Antoine

14 Décembre 2019 , Rédigé par #questcequonattendpourlire Publié dans #questcequonattendpourlire, #amelieadelaideantoine

« Mes propos, Alexiel, n’ont peut-être pas de sens pour toi mais voici ce que je te propose : écrivons-nous en toute franchise. Ne retenons aucun mot ou aucune émotion sous prétexte que l’autre pourrait ne pas partager notre opinion ou penser que notre place est dans un asile. Utilisons notre correspondance pour nous redécouvrir (…). Ecrivons-nous simplement, comme deux jeunes adultes perdus dans ce monde, qui ont besoin d’un coup de main pour dépasser la barrière invisible entre l’adolescence et l’âge adulte. »
 
Hadlie est une jeune femme de vingt et un ans. Elle est Belge, vit en Belgique chez sa maman et avec sa petite sœur ; et est étudiante en Langues Etrangères.
Une vie qui semble bien se dérouler et pourtant… Hadlie est emplie d’un mal profond qui la touche et la hante depuis quelques année sans y trouver réponse.
Hadlie à une passion. L’écriture. Depuis son adolescence elle écrit. Elle s’invente des histoires, des personnages ; elle les crée autant qu’elle les vit. Une passion indispensable à sa vie.
Mais voilà depuis quelques années cette passion s’est endormie. Et Hadlie en souffre. Elle se consacre énormément à ses études qui sont d’une grande fierté pour elle ; mais il lui manque sa créativité. Celle qui l’anime tant.
 
Hadlie entame des correspondances via un site internet dédié pour. Son objectif ? Retrouver sa passion. Une solution pour elle, peut-être ? Après quelques échanges peu fructueux, elle tombe sur Alexiel. Un jeune étudiant lui aussi, qui vit en Angleterre. Et tout comme elle, Alexiel est passionné par les langues étrangères, leur voilà déjà un point commun. Et c’est donc naturellement qu’ils échangent en Français.
 
Cette correspondance va se prolonger de jours en jours, de semaines en semaines. Ils vont se trouver des points communs, des valeurs communes et une vision de la vie très proches de leurs réflexions respectives. Une amitié va se créer et Alexiel va se sentir investit d’une mission : celle d’aider Hadlie à retrouver sa passion, son écriture, ce qui lui plaît tant dans la vie.
 
C’est un dialogue très bienveillant qui s’anime entre ces deux personnages. Du respect, de l’honnêteté, de la confiance voilà ce qui créés leur lien si intense bien qu’il soit à distance. D’ailleurs, au fil des pages, l’on se demande vraiment si ces deux là vont finir par se rencontrer ? Des mois de correspondance sans une rencontre physique seraient peut-être une amitié inachevée ? Tout dépend du point de vue… point de vue de l’auteure et du lecteur.
 
D’ailleurs, l’auteure, Amélie-Adélaïde Antoine, met sa plume au cœur d’un récit totalement unique. On se laisse porter par cette correspondance, on cherche à savoir et comprendre où cela va mener nos personnages et où cela va nous mener, nous, lecteurs. 
 
C’est avec beaucoup de tendresse et de douceur que se construit ce récit. Partant sur de simples banalités pour arriver à la construction d’une vraie intimité. Une intimité que l’on partage, nous aussi, avec ces personnages. 
Comme quoi l’intimité n’est pas synonyme de proximité mais bien de ce que l’on partage de soi, de plus profond et de plus sincère. L’on peut être proche sans être intime ; et tellement loin, dans une complète intimité. C’est bien ce que ce livre nous donne à réfléchir ou en tout cas ce que moi j’en ai perçu ; dans cette société où la confiance nous paraît si difficile à établir et à construire…
Qu’en pensez-vous ?

Correspondance – Amélie-Adélaïde Antoine
Lire la suite

Prends soin de toi, sois heureuse, la vie est belle – Lydie Lefèvre

11 Décembre 2019 , Rédigé par #questcequonattendpourlire Publié dans #questcequonattendpourlire, #lydielefevre

« Toutes les photos depuis la naissance de son père s’y trouvent jusqu’aux préparatifs du mariage annulé. Les traits de son visage changent au fil des pages. Un sourire en coin, les sourcils froncés, la larme à l’œil, les yeux  ronds… toutes les mimiques y passent. Angeline est absorbée par ce qu’elle voit. Des images dont elle ignorait l’existence. Elle ferme l’album. Nos regards se croisent et signent l’entrée en matière de ma narration. »
 
Le récit débute en 2055. Eva à quatre-vingt-cinq ans. Elle vie en hauteur, dans la campagne, loin de la civilisation et coupée de toutes communications. Aux premières lignes, l’on s’attend à une histoire futuriste mais il n’en est rien.
Car, Eva, ce choix de vie, elle l’a fait il y a plus de trente ans, pour des raisons de cœur dit-elle…?
 
Ses rares visites sont celles de sa petite-fille, Angéline, vingt ans. Elle adore sa grand mère et partager du temps avec elle. Elle prend soin d’elle tant physiquement que sentimentalement.
Angéline est aussi curieuse de son histoire familiale ; et se demande pourquoi elle n’a pas de grand-père et surtout pourquoi sa grand-mère n’a pas d’amour dans sa vie.
Une question qui ne laisse Eva ni indifférente, ni sans émotion…
Au détour d’un livre, car oui, Eva est écrivaine, une passion qui l’anime depuis plusieurs années ; et au détour d’un album photo, Eva replonge dans ses souvenirs.
 
Une façon de laisser une empreinte de son histoire à sa petite fille. C’est une narration que débute la vieille dame, lui contant sa vie amoureuse, ses peines de cœurs, ses forces tout autant que ses faiblesses. Des instants de vie très compliqués mais aussi des instants de purs bonheurs. 
 
Un livre joliment écrit. De l’amour, de la tendresse, une plume délicate pour revenir sur un passé de vie de femme avec ses hauts et ses bas. L’auteure, Lydie Lefevre, nous emporte dans un tourbillon d’émotions. L’histoire est à la fois captivante, bouleversante et attachante. Je n’avais pas envie de quitter ces personnages remplis de douceur et de bienveillance. Une famille en somme comme toutes les autres ; avec ses moments heureux, ses moments de doutes, de difficultés, de conflits mais au final unis. Un pur bonheur ce livre ! Bon pour le moral, bon pour le cœur en bref un moment de lecture très agréable 😉

Prends soin de toi, sois heureuse, la vie est belle – Lydie Lefèvre
Lire la suite

Le sang des morts – La chute des rois carotte - Héloene Court Günter

10 Décembre 2019 , Rédigé par #questcequonattendpourlire Publié dans #questcequonattendpourlire, #heloenecourtgunter

«  J’ai décidé de retrouver le jeune homme. Il reste tant de zones d’ombres dans les témoignages que j’ai retranscrits. Mon esprit ne trouvera jamais le repos tant que je ne saurai pas toute la vérité. »
 
Eloe et son conjoint Béloise emménagent dans une jolie petite maison, avec un joli petit jardin, qu’ils louent à une famille. Un nouveau départ pour Eloe loin de sa famille nocive pour elle.
Avec le temps, le couple se sépare et Eloe garde la maison. 
C’est à cette période qu’elle rencontre J.P. Cet homme deviendra son mentor lorsqu’elle intègrera l’ « Ordre des Templiers ». Une organisation dont faisait partie sa grand-mère et qu’elle va tenter de perpétuer. Mais aussi une organisation avec ses propres idéaux et  ses conditions. Eloe grimpera les échelons un à un pour devenir dirigeante ; un poste rare pour une femme.
 
Sa mission dans cette organisation ? Ecrire les mémoires d’un jeune garçon maltraité ; qui a subit les sévices de son beau-père et les châtiments de « ses amis ».
Entre le vrai et le faux, Eloe tentera de faire toute la vérité sur cette histoire.
Son livre sera publié non sans quelques difficultés…
 
Entre sa séparation, son entrée dans l’ordre, puis son livre ; Eloe se trouve maintenant en difficulté avec ses propriétaires. Elle cherche à faire valoir ses droits et entrera en justice avec eux.
Mais une rumeur la tourmentera, celle d’un meurtre…
 
Eloe trouvera t-elle toutes les vérités qu’elle recherchent ?
 
Ce roman soulève bien nombre de sujets et nous interroge. L’auteure, Héloen Court Günter, nous embarque dans un récit empreint de réalité où plusieurs histoires s’entremêlent autour de son héroïne. Entre secte, maltraitance, pédophilie… Que des sujets à la fois difficiles mais tellement d’actualités. Une dure réalité que l’auteure a su retranscrire dans un roman à la plume sensible où se mêlent et nous prend aux tripes de délicates émotions ; qu’on ne peut que se sentir concerné par son récit.
 
Un récit qui est d’ailleurs inspiré de faits réels. Malheureusement… Difficile de le savoir mais pourtant important. Héloene Court Günter s’investit non seulement à travers son écriture mais aussi avec son association pour aider les enfants, adolescents et adultes ayant subit des maltraitances quelles qu’elles soient. Vous pouvez retrouvez toutes ces informations sur son site internet : 

https://www.heloenecourtgunter.com/
 
Vous aurez aussi des extraits de ses livres qui je l’espère vous donneront envie de lire la suite… Une belle écriture sur fond d’histoires actuelles, illustrée de dessins du même auteure. 
Une belle découverte.

Le sang des morts – La chute des rois carotte - Héloene Court Günter
Lire la suite
1 2 > >>