Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Qu'est-ce qu'on attend pour lire ?

Les muses – Lydie Lefèvre

30 Mars 2020 , Rédigé par #questcequonattendpourlire Publié dans #questcequonattendpourlire, #lydielefevre

« Le regard de Tristan change, son visage aussi, happé par l’histoire qu’il écrit. Cinq, dix, quinze pages… Son poignet souffre, sa main aussi. Il s’arrête, malgré lui. Il referme son cahier sans relire et le dissimule à nouveau. Il met du temps à retomber sur terre. Sa passion lui demande beaucoup d’énergie, ce qui le perturbe à chaque fois qu’il interrompt sa séance d’écriture. »
 
Manon n’a que neuf ans lorsqu’elle perd son père. Un père aimant et adoré. Alors que jusque là elle vivait une existence de petite fille paisible, son monde va soudain basculer dans l’obscurité. La vie avec sa mère n’est que conflits lorsqu’elle n’est pas aux prises de l’alcool ou des bras d’un homme. 
Son refuge : l’écriture.
 
Tristan vit dans un foyer instable, aux parents malveillants et maltraitants. Et puis, un jour, qu’il rentre de l’école, il les retrouve mort. Son père a tué sa mère avant de lui-même se donner la mort. Loin d’être une tragédie pour ce jeune garçon, c’est un soulagement d’être libéré de ces deux monstres. Tristan grandira en foyer… 
Son refuge : l’écriture.
 
Tristan et Manon ont en commun ce parcours de vie chaotique. On pourrait croire qu’ils vont se retrouver par ce qui leur est le plus douloureux mais finalement ce qui les réunira c’est leur passion pour l’écriture. Mais pour autant leurs vécus n’auraient-ils pas un jour un impact sur leur histoire ? Et si le passé rattrapait le présent ? Tout laisse penser que leurs traumatismes les (pour)suivent dans leur présent ? Et dans ce cas, de quoi sera fait le futur ?
 
Quelle histoire ! L’auteure, Lydie Lefèvre, nous livre un récit aussi poignant que bouleversant. Chaque mot me procurait autant d’émotions. C’est même un tourbillon d’émotions qui nous envahit pendant cette lecture ! Tantôt en colère, tantôt triste, puis heureuse et pleine de joie pour ces personnages. Et  la page d’après je pouvais très bien être aussi déprimée qu’eux. Quel destin réserve l’auteure à nos personnages. Des personnages auxquels on s’attache. On a peur pour eux ! 
Vous l’aurez compris cette histoire m’a complètement emportée… Et comment ne pas l’être. Je ne suis vraiment pas déçue de ce dernier roman de Lydie Lefèvre. Elle a cette plume si sensible et si délicate, elle sait donner vie et émotions à son récit. 
Chers lecteurs, chères lectrices, n’hésitez pas une seule seconde et plongez-vous dans ce livre corps et âme. 
Et je vous souhaite une très bonne lecture 😉

Les muses – Lydie Lefèvre
Lire la suite

Ne t’en va pas – Micaela Barletta

29 Mars 2020 , Rédigé par #questcequonattendpourlire Publié dans #questcequonattendpourlire, #micaelabarletta, #romance

« Assise à ses côtés, je fixe la mer. Le regard perdu dans les vagues, l’âme vagabonde dans le flot de pensées qui me parviennent. Tout ici va me manquer. La ville et son animation, l’amabilité des gens. J’aime tout de cet endroit, cependant ce qui me fait apprécier ce ciel plus encore, n’est autre que le beau gosse tatoué qui me dévisage. »
 
Pendant ses vacances d’été, Giulia, seize ans, se rend en Italie avec ses parents et sa petite sa sœur. D’origine italienne, se sont des vacances sur mesure pour la famille.
 
Giulia se fait quelques amis mais surtout elle fait la rencontre de Lando. Agé de vingt et un an, tatoué et de réputation dragueur, il ne fait pas bonne figure auprès de ses parents. Mais Giulia en est persuadée, elle a rencontré l’amour de sa vie. Elle devra batailler dure avec ses parents pour avoir l’autorisation de le voir.
 
Cet un été merveilleux, des vacances uniques, qui se déroulent pour Giulia. Elle va vivre ses premiers émois, connaître son premier baiser mais alors qu’elle voudrait plus d’intimité avec son amoureux celui-ci s’y refuse. Il l’aime. Elle en est sûre. Il lui a dit, redit, montrer, démontrer, prouver encore et encore… Pourtant elle en est persuadée, Lando lui cache quelque chose !
 
Le retour à la vie normale sera un déchirement. Leur amour tiendra t-il au delà des frontières ? Cet amour restera t-il celui d’un simple amour de vacances ? Un bonheur de courte durée ? Vont-ils survivre à la distance ?
 
Quelle romance ! Sublime et sublimée. L’auteure, Micaela Barletta, sait poser les mots qu’il faut pour nous faire vibrer autant que nos personnages. C’est un tourbillon d’émotions autant pour eux que pour nous, lecteurs. Nous traversons autant de bonheur que de douleurs, de colère que de tristesse, d’impatience que de plaisir… C’est simple, j’ai dévoré ce roman dans la journée. Impossible de lâcher cette histoire et ses personnages si attendrissants. On vit avec eux. On ressent comme eux. Finir le livre fut, pour moi,un déchirement. 
Laissez-vous transporter dans une histoire où l’amour se veut universel. Où chacun peut se reconnaître quelque part. Vibrez avec eux. Vivez l’histoire ! 
Chers lecteurs, chères lectrices, très bonne lecture 😉

Ne t’en va pas – Micaela Barletta
Lire la suite

Je voulais juste t’aimer – Charles Hanne

27 Mars 2020 , Rédigé par #questcequonattendpourlire Publié dans #questcequonattendpourlire, #charleshanne

« Parfois, elle ose imaginer sa vie de demain, quand elle sera ‘’une femme’’, aux côtés d’un homme qui l’a fait rêver et la respecte, qui la pousse à devenir une dame, une mère… une reine ! Comme toutes les filles de son âge, élevées par le Prince charmant de Cendrillon, la Belle et la Bête… des idéaux masculins, tout le contraire de ce qu’elle connaît chez elle. »
 
Marie rêvait d’un Prince charmant. D’un homme respectueux, attentionné, qui la fasse rêver ! Et, un temps, elle a trouvé cet homme en la personne de Pierre. Ils se sont rencontrés sur les bancs de l’école et ne se sont plus jamais quittés.
 
Mais les années passant, la routine du mariage installée, Pierre n’est plus l’homme dont Marie est tombée amoureuse. L’alcool, la violence, ont longtemps rythmés sont quotidien. Elle subit, comme la normalité qu’elle a vécue durant toute sa vie d’une mère « corrigée » par son père. Tout ça est normal ! Une femme doit satisfaire et obéir à son mari.
 
Et puis un jour, son mari a de nouveaux projets pour eux. Des projets professionnels mais aussi des projets de vie. Marie pense qu’une nouvelle vie, une nouvelle chance s’offre à eux mais surtout à leur couple. Mais cela va t-il se passer comme elle le pense ? Pierre va t-il redevenir le garçon doux qu’elle a rencontré au lycée ? Rien n’est moins sûr… 
 
Nous voilà plongés au cœur d’un récit émouvant, bouleversant, touchant et renversant ! A travers le couple « Pierre et Marie », l’auteur, Charles Hanne, nous raconte une histoire comme toutes celles qui font l’actualité en ce moment. La violence conjugale. Une violence tant physique que psychique. Et ce terme « pervers narcissique » refait surface. Mais qui est-il ? Comment se comporte t-il ? Et surtout, comment la victime refuse d’être une victime ?  Comme si la normalité entrait en ligne de compte dans ce genre de situation…
 
Tout est poignant dans ce roman. L’histoire bien évidemment. Mais aussi la perception des personnages ; leurs vécus, leurs pensées, leurs émotions… Comment ne pas se sentir à la fois concernés et impuissants face à ce récit dont on ne peut en sortir sans souffrance. On le vit. On le ressent. Comment tout cela peut-il se finir ?
 
Foncez sur cette lecture ! Imprégnez-vous de l’histoire. Mais attention protégez-vous quelque peu aussi, si tout comme moi vous êtes sensibles… ce livre vous mettra dans tous vos états !

Je voulais juste t’aimer – Charles Hanne
Lire la suite

Une pie parmi les paons – Madyline Rose

25 Mars 2020 , Rédigé par #questcequonattendpourlire Publié dans #questcequonattendpourlire, #madylinerose, #romanpolicier

« Un mélange d’émotions me fit perdre mon langage. Il me tendit une nouvelle fois la main. La tentation était trop forte. Je jetai un dernier coup d’œil dans le couloir et l’acceptai craintivement. Cela dépassait tout entendement. J’étais sur le point de mettre un pied dans la bouche du monstre de fer avec ce beau ténébreux. J’avais la chair de poule et les mains moites. »
 
1949. Voilà deux ans maintenant que Constance a eu cet accident. Un accident dont elle n’a pas le moindre souvenir et dont elle reste aujourd’hui amnésique. Ses souvenirs, elle les doit à son journal qu’elle écrivait et à son amie Jeanne.
 
D’ailleurs, aujourd’hui, elles sont toutes les deux en route pour Paris. Un grand événement les attend. Constance est photographe et elle usera de ses talents pour un somptueux défilé de mode.
 
Mais dès la veille de ce défilé, lors d’une réception, rien ne se passe comme prévu… Des invités sont agressés, le diamantaire disparaît et au milieu de tout ce remue ménage, la mémoire de Constance est tourmentée !
 
Alors qu’une enquête débute, l’inspecteur Dubret ne laisse pas indifférente Constance. Comme une sensation étrange qui la gagne… à la fois captivée par cet homme, tout autant agacée par son comportement. Constance connaîtrait-elle cet homme ? Entre le doute et le mystère, elle ne peut s’empêcher de se mêler de l’enquête menée par le commissaire et l’inspecteur. Mais à quel prix ?
 
J’adore plonger dans une autre époque ! Et encore plus lorsqu’il s’agit d’enquête et de mystère. Les méthodes et les réflexions d’autrefois ne sont pas celles d’aujourd’hui et rendent l’histoire d’autant plus attrayante et captivante. Et ce personnage central qu’est Constance est tellement énigmatique, entouré de questions sans réponse, que l’on plonge sans hésitation au cœur de ce roman. Un roman si bien construit que je me suis vraiment crue dans un de ces films des années 40. J’ai adoré me laisser transporter !
 
Attention lecteurs ! Ne vous attendez ni à une fin héroïque, ni à une fin tragique, la plume mystérieuse de Madyline Rose se poursuit dans un prochain tome dont je vous dévoilerai une part de ses coulisses 😉
A bientôt et bonne lecture !

Une pie parmi les paons – Madyline Rose
Lire la suite

Nés de la cuisse gauche – Valérie Joffroy

23 Mars 2020 , Rédigé par #questcequonattendpourlire Publié dans #questcequonattendpourlire, #valeriejoffroy

« Dix-sept ans, une collection de délits plus ou moins aboutis, des copains peu voire pas fréquentables, et plusieurs stages au commissariat du quartier. Sa mère devenait hystérique. Les cris avaient remplacé les mots. (…) ‘’ Qu’avait-elle fait pour mériter ça ’’ Des cris auxquels il répondait par des provocations, pour lui faire mal. Les agressions verbales avaient dégénérés. Qui avait commencé ? Lui. Cela aurait tout aussi bien pu être sa mère. »
 
Salvator vit dans la rue, de squattes en squattes, de petits moyens en petits moyens. Salvator a fugué de chez sa mère. Une mère avec qui la communication était impossible. Avec un passé douloureux qui les unit autant qui les détruit. Un mari parti, un père absent. Une famille en souffrance.
 
Depuis, la vie est comme cela pour Salvator.
 
Et puis, un jour, comme une bonne affaire qui se présente à lui, Salvator se lance dans un cambriolage qui tourne mal pour lui. Une fuite réussie non sans mal et ce n’est plus seul désormais qu’il se retrouve. Ce chien deviendra son meilleur compagnon.
 
Henri est cafetier et c’est de bon cœur qu’il offrira un toit et un emploi à Salvator. Une heureuse idée qui n’est pas du goût de tout le monde…
C’est dans ce café qu’il fera la connaissance de Reine. Une femme qui pourrait-être de l’âge de sa grand-mère et qui tout comme elle est « né de la cuisse gauche ».
Une femme au grand cœur, une grand-mère choisie, une rencontre qui va le marquer et le suivre… Jusqu’en Italie. Comment ? Pourquoi ? A vous de le découvrir...
 
Traversez deux histoires, deux époques. Suivez l’histoire de deux personnages que tout oppose mais qui se ressemblent tellement.
 
Soyez prêts à vivre de vives émotions ! Entre la France et l’Italie, un récit de vie et d’amour. Où comment trouver la force de se construire avec ce que la vie nous offre dès notre naissance mais aussi ce qu’elle met sur notre chemin. Des rencontres marquantes qui peuvent tout changer et faire basculer notre vie et notre état d’esprit.
Une écriture qui se veut dure, cruelle parfois mais autant de force et de caractère qui apporte sensibilité à nos personnages mais aussi à nous, lecteurs. Il faut le dire, nous sommes embarqués par la vie de nos personnages, par leurs difficultés, leur colère, mais aussi leur courage et leur force de vivre. On traverse un torrent d’émotions. 
 
Une plume exceptionnelle pour un livre de qualité !

Nés de la cuisse gauche – Valérie Joffroy
Lire la suite

Te revoir – Eny Rêves

19 Mars 2020 , Rédigé par #questcequonattendpourlire Publié dans #questcequonattendpourlire, #enyreves, #romance

« Depuis plusieurs soirs, je ressens une présence lorsque je nage. Il ne parle pas, mais je sens sont regard peser sur moi. Je pense savoir de qui il s’agit, mais nous ne nous sommes jamais parlé. Il ne sait pas que je perçois sa compagnie. Je continue mes longueurs et attends qu’il se décide enfin à se manifester. »
 
Romie est installée à Londres avec son compagnon Vincent. Elle y travaille d’arrache pieds avec ses deux collègues et deux meilleurs amis, Connor et Cali. Il faut dire qu’en tant que décoratrice, Romie est très sollicitée.
 
Un soir, alors qu’elle rentre après une sortie avec ses amis, Romie va être victime d’un accident de la route. Un accident qui ne va pas l’épargner…
A son réveil, Romie doit faire face à un terrible choc : elle se retrouve plonger dans le noir… Romie est aveugle.
Toutefois, les médecins sont optimistes. Aucune séquelle physique apparente de ce côté là ! Il s’agirait plutôt d’une conséquence du choc psychologique. Sa vue pourrait-elle revenir ?
 
Une chose est sûre, la rééducation pour Romie va être longue et pénible. Mais l’arrivée d’un certain Luke dans le service pourrait bien rendre les choses plus agréables… Car très vite c’est deux là vont s’entendre, s’attacher et s’amouracher !
Mais après une nuit d’amour, il semble que la culpabilité gagne Luke… 
 
Luke va alors quitter l’hôpital précipitamment. Sans explication, sans un « au revoir ». Romie sera dévastée, d’autant plus que ce jour-là, elle voulait lui annoncer qu’elle avait retrouvée la vue. Romie ne verra jamais celui qui a fait battre son cœur comme jamais !
 
Leur histoire aurait pu s’arrêter là, mais le destin à décider que leur route se recroiserait deux ans pus tard… Pour le meilleur ou pour le pire ? Votre lecture commence ici 😉
 
Vous aimez les romances ? Vous allez donc adorer cette histoire ! Alors que tout commence mal, finalement les choses commencent à s’arranger pour ensuite retomber au plus mal… Que l’amour peut-être difficile ! Que l’amour peut faire mal ! Mais est-ce que l’amour triomphera ? Là est toute la question ! Et bien sûr je garderai ce suspens car ce livre est vraiment magnifique ! Une lecture à la fois fluide et légère mais en même temps une histoire qui nous semble bien compliquée et bon sang : qu’est-ce qu’on adore ! L’auteure, Eny Rêves, sait nous faire vibrer à travers ses mots. Et lorsque le charnel s’empare de nous… L’on en frissonne autant qu’on en rougit. Tout est fait pour nous faire passer un excellent moment ! Tout est tendresse, délicatesse, sensuelle… Une plume, tout ce qu’il y a de plus sensible comme je les aime ! Et passer d’un personnage à l’autre, rend les choses encore plus excitantes…
 
J’aime ces livres qui nous plongent dans ce tourbillon d’émotions autant que nos personnages le vivent. Comme par procuration...
 
Alors, je vous le dis d’avance : SORTEZ VOS AGENDAS ! Ce livre sera disponible dès ‪le 26 mars 2020‬ 😉
Merci à M.E.C Editions pour ce service presse que je peux vous présenter en avant-première.

Te revoir  – Eny Rêves
Lire la suite

Je n’ai pas d’attirance pour toi – Marie Meyel

16 Mars 2020 , Rédigé par #questcequonattendpourlire Publié dans #questcequonattendpourlire, #mariemeyel

« Ai-je donné l’impression de vouloir la séduire ? Je me regarde : ma cinquantaine, ma légère mais stable calvitie, mon embonpoint subtil. Eh, je ne suis pas gros, j’ai juste quelques petits kilos en trop !
J’avoue, j’ai un certain charisme et une autorité naturelle qui compensent en partie mon physique qui n’a rien d’un Apollon. Et puis, je sais que j’ai de beaux yeux. Ce n’est pas toujours suffisant pour séduire une femme mais j’y arrive parfois. »
 
Tout commence par ce message envoyé sur Facebook « J’ai eu un coup de cœur pour toi ».
Un message envoyé par Claire à Pierre, l’instituteur de ses jumelles.
 
Claire est très investie dans les festivités de l’école de ses filles. Elle participe aux sorties, aux ventes de gâteaux… A chaque fois, qu’elle est sollicitée, elle répond présente.
 
Mais voilà, depuis qu’elle a envoyé ce message, elle évite tout contact avec l’école mais surtout avec Pierre. Mais que lui a t-elle pris d’écrire ces mots ? Elle est mariée, mère de trois enfants et plutôt heureuse dans son ménage. C’est vrai que depuis quelques temps Claire se sent lasse et déprimée. Entre le ménage, la lessive, les enfants, les repas… Claire tourne en rond et ne trouve plus de sens à sa vie. Elle n’est pas malheureuse, pour autant elle n’est pas complètement heureuse non plus !
 
Où la mènera t-elle d’envoyer ce message ? Ce n’est pas le genre de femme à tromper son mari. Et puis Pierre a été très clair avec elle « Je n’ai pas d’attirance pour toi ». Pourtant, de messages, elle va passer aux lettres. Et l’échange va se poursuivre. Un échange à sens unique ? Pourquoi Pierre accepte t-il ses courriers ? Ses déclarations ? Alors qu’il dit ne pas avoir d’attirance pour elle ?
 
Une histoire bouleversante pour des émotions à cerner de toutes parts. Des personnages intéressants et des points de vues sans cessent remis en questions. Marie Meyel à la subtilité, à travers son histoire, de nous la faire vivre de différentes manières en nous projetant coup à coup dans l’esprit d’un de ses personnages. Une narration captivante qui nous embarque en profondeur dans ce récit. Une écriture recherchée. Une plume attendrissante, délicate et sensible. Un roman construit et aboutit pour une histoire à la fois surprenante et attachante.
Laissez-vous transporter par ces personnages, par les mots de l’auteure et par cette histoire exceptionnelle. J’en suis persuadée, elle ne vous laissera ni indifférente, ni sans réflexion quelle qu’elle soit !
Chers lecteurs, chères lectrices, il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une bonne lecture 😉

Je n’ai pas d’attirance pour toi – Marie Meyel
Lire la suite

Le bonheur d’Anna (Tome 1 : Après la pluie…) – William Alcyon

14 Mars 2020 , Rédigé par #questcequonattendpourlire Publié dans #questcequonattendpourlire, #williamalcyon, #feelgood, #developpementpersonnel

« (…) Catherine s’employait à aider sa fille du mieux qu’elle le pouvait. (…) Anna était vivante et c’était ça qui importait. Le reste ne serait qu’une question de temps et d’acharnement. Catherine était bien décidée à tout faire pour raviver le bonheur perdu. Celui d’Anna, mais aussi le sien. Le bien-être se cultive dit-on, ça tombait bien Catherine était une très bonne jardinière. »
 
Attentat du 14 juillet 2016.
 
Anna et Stéphane passent cette fête nationale sous le beau feu d’artifices de la promenade des Anglais. Un moment de bonheur qui sera de courte durée… Quand un camion foncera dans la foule ! De nombreux morts et blessés sont à déplorés.
 
Anna est gravement blessée. Transportée d’urgence à l’hôpital de Nice, son pronostic vital est engagé. Anna sera plongée dans un coma. Un coma au bout duquel elle ne se réveillera qu’un mois plus tard. Et le choc sera conséquent à son réveil lorsqu’elle apprendra que son compagnon n’a pas survécu…
 
Elle pourra compter sur le soutien sans faille de sa maman. Mais cela est-il suffisant pour se remettre d’un tel choc, d’un tel traumatisme. Anna ne vit plus, elle survit. 
Un an d’isolement. Un an de suivi psychologique. Mais Anna ne se remet pas et n’arrive pas à aller de l’avant. Et comment le pourrait-il autrement ?
 
Et pourtant un jour, il y aura ce déclic. Comment ? Pourquoi ? Difficile à expliquer. Mais Anna ressentira le besoin de partir à la rencontre des autres. Une quête à la recherche du bonheur ou plutôt comment le (re)trouver ?
 
C’est une aventure humaine qui s’amorce là pour Anna sans même qu’elle le sache. Il suffirait peut-être d’une seule rencontre pour changer le cours de sa vie ?
 
Un livre qui s’annonce difficile à lire, presque à subir, tant la fiction côtois de près la réalité. Et oui je l’avoue, le début m’a fait pleurer, frissonner… J’étais prise dans un élan d’émotions négatifs mais la suite de l’histoire s’envisage comme une construction, un développement de soi-même face un traumatisme et un deuil. Car quelque soit l’ampleur du drame, nous en avons tous vécu un. Et ce récit nous inclus, avec son personnage principal, dans un mouvement de reconstruction de soi, pas à pas, et surtout dans l’idée que le chemin et le rythme appartient à chacun. Nous avons tous des ressources, à nous de les trouver, au moment voulu et surtout choisi ! 
Alors oui, ce livre reste un roman et son récit est « presque idyllique », mais qu’il est bon de penser que tout est possible ! Et voilà ce que j’aime tant lire !
 
Une histoire bouleversante. Une écriture pleine de sensibilité. Une plume plus que touchante. Un roman renversant, profond et constructif. Si vous aimez les romans construits sur un développement personnel vous allez adorer ! Mais attention aux émotions fortes ! 😉

Le bonheur d’Anna (Tome 1 : Après la pluie…) – William Alcyon
Lire la suite

Parenthèse nomade – Carine Poirier

11 Mars 2020 , Rédigé par #questcequonattendpourlire Publié dans #questcequonattendpourlire, #carinepoirier, #roadtrip, #aventure

« - Dauphins, dauphins, nous crie-t-il.
(…)
Nous avons du mal à réaliser. A changer de bivouac tous les jours, il faut faire un effort pour nous rappeler où nous sommes.
- Dauphins, dauphins, y’a des dauphins, nous répète-t-il toujours aussi essoufflé.
Enfin, les connexions se font dans nos cerveaux. Hier nous avons garé le camion près d’une lagune. Les enfants et moi nous regardons. Soudain, nous comprenons. Les cahiers valsent, on enfile nos chaussures en toute hâte, les enfants encore en pyjama courent déjà avec leur père vers la jetée (…). »
 
Avez-vous toujours rêvé de tout quitter pour partir à l’aventure dans un tout nouveau pays, un tout nouveau continent ? Parcourir les routes pendant plusieurs mois ?
 
Et bien, Carine et Nicolas l’on fait ; en embarquant leurs deux enfants dans  l’aventure. Et c’est sur le continent Nord-Américain qu’ils ont décidé de faire débarquer leur camping-car pour une aventure qui durera un an.
 
 
Suivez dans ce livre, leur « Parenthèse nomade » racontée tantôt par Carine tantôt par Nicolas. Un voyage fantastique. Des découvertes inouïes. Mais aussi sont lots de problèmes. Et oui un camping-car ça chauffe et ça surchauffe !
Des moments de purs bonheurs et des moments de désespoirs.
 
Une longue traversée du Canada jusqu’au Mexique qui finalement passera tellement vite ! Une expérience unique qui forge le caractère et l’esprit. Des enfants plongés au cœur d’une autre vie.
 
Je pourrais encore et encore vous parler de ce livre merveilleux mais je gâcherai votre plaisir de lecteur. Car, oui, c’est en somme un récit à ne pas manquer 😉
Si vous aimez voyager, traversez l’Amérique auprès de la famille de Carine. Et sincèrement, vous avez vraiment l’impression d’y être.
 
Merci Carine Poirier pour ce service presse. Que dis-je pour ce fabuleux voyage et ces magnifiques paysages à couper le souffle. A quand le prochain Road Trip ? (Ps : Prévoyez une place supplémentaire 😉)

Parenthèse nomade – Carine Poirier
Lire la suite

Angélique Maurin – Amère

9 Mars 2020 , Rédigé par #questcequonattendpourlire Publié dans #questcequonattendpourlire, #angeliquemaurin

« Même mon prénom a été choisi par ma grand-mère et ils ont donné leur accord dans une lettre impersonnelle qui disait à peu de chose près ‘’Oui Diane c’est bien, fais comme bon te semble, nous nous en remettons à toi.’’
Voilà comment ma vie a commencé.
Mal aimée par mes parents, par mes grands-parents maternels, recueillie par la plus merveilleuse et plus sincère des femmes.
De bébé mutique et grave, je suis devenue petite fille insouciante et joyeuse. J’ai été heureuse. Simplement. »
 
Diane a perdu ses parents. Mais quelle importance ! Ses parents, elle sait qui ils sont mais elle ne les connaît pas ! Alors pourquoi même penser à assister à leurs funérailles ? Aucun intérêt. Ils n’existent pas. Ils n’ont jamais existés. La seule chose de bien qu’ils ont fait dans leur vie, c’est de la confier à Malou. Car, oui, Diane a été élevée par sa grand-mère paternelle. Une grand-mère tendre et aimante. Un foyer chaleureux et plein de douceurs.
 
Paul et Edmée sont tombés fous amoureux. Un amour interdit. Un amour qui s’est construit sans leur famille et dépourvu de valeurs morales.
De cet amour de jeunesse est né Diane. Diane devait concrétiser cet amour et les rassembler à jamais. Mais Diane ne représentait qu’une souffrance et une intrusion dans ce couple. Un couple passionnel. Un couple fusionnel. Ou un couple égoïste ?
 
Voilà comment la vie de Diane commence et se construit. Et justement, comment se construire ? Quelle identité se trouve t-on dans ce schéma familial ?
 
L’auteure, Angélique Maurin, nous montre et nous démontre à juste titre comment un schéma familial se répète sur la construction de sa descendance. Les peurs, les angoisses, conscientes ou inconscientes se réitèrent d’une génération à l’autre. Et sans en dire plus, ici trois générations se succéderont, toutes avec des problématiques de constructions similaires. 
 
Un roman inspiré et inspirant qui nous donne tellement à réfléchir. Une histoire de famille dont on se prend à observer et à comprendre les mécanismes. Une écriture captivante, émouvante, sensible tout en étant force et caractère ! On vit l’histoire autant qu’elle nous poursuit. On se prend à s’attacher à ses « drôles » de personnages. On les prend en affection autant qu’on peut les détester. Mais au final, on aime cette famille et l’on ne souhaite qu’une chose : une issue positive… Mais est-elle possible ? De manière romanesque tout est possible. Mais ce roman est bien plus ! Il relève tout un pan psychologique d’une histoire de famille et de ce point de vue… Comment cela peut finir ? A vous, lecteurs, de vous plonger au cœur de cette génération familiale 😉 Ma chronique s’arrête ici. Bonne lecture !

Angélique Maurin – Amère
Lire la suite
1 2 > >>