Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Qu'est-ce qu'on attend pour lire ?

Motels entremets - Mérida Reinhart 

29 Mai 2021 , Rédigé par #questcequonattendpourlire Publié dans #questcequonattendpourlire, #meridareinhart, #editionslegacy

« « Le chat noir », c’est ainsi qu’ils m’avaient baptisée, à cause de ma longue chevelure brune et de mes yeux d’un noir d’encre. J’aurais préféré quelque chose comme « Blanche-Neige » ou « La princesse des Ténèbres », mais mon équipe manquait singulièrement d’imagination. Ou ne partageait pas mon goût des histoires de princesses et de revenants, c’est selon. Mes cruels homologues avaient au moins choisi quelque chose qui collait avec mon goût pour les félins, bien qu’ils se soient lamentablement trompés de couleur et que ce fût sans doute un hasard. Je possédais en effet un chat au pelage rouillé. Bien évidemment, seul mon moi intérieur profitait de toutes ces réflexions. Je n’osais piper mot de peur que cela ne s’ajoute à la liste des reproches que l’on me faisait déjà, plus ou moins à mots couverts. Quoiqu’il en soit, je ne désarmais pas, parce que ce n’était tout simplement pas dans mon caractère. »

Soline Fontaine est pâtissière. Très bonne pâtissière même. Malheureusement, il semble que la malchance la poursuive. Plusieurs décès ont consécutivement eu lieu après avoir ingérer une de ses pâtisseries. Certains diront drôles de coïncidences, d’autres penseront que la digne s’est emparée d’elle. Peu importe la cause, Soline est congédiée par son employeur qui ne souhaite pas associer ces incidents à sa pâtisserie. Vous comprendrez qu’une mauvaise réputation ou la faillite ne sont pas permises !

Seule solution pour Soline à ce stade là, est de créer sa propre entreprise. Mais c’est que la banque ne lui accorde pas crédit si facilement. Il faut avoir des garanties !
Mais parfois la roue tourne… et les rencontres peuvent être une chance. Soline va pouvoir ouvrir sa pâtisserie. Pas comme elle l’avait imaginée, certes, mais elle semble toucher son rêve du bout des doigts. Arrivera-t-elle à faire oublier ses mésaventures ? Son entreprise serait-elle une réussite ? La roue aura-t-elle enfin tournée du bon côté pour Soline ? 
La malchance n’est pas une malédiction, qu’en pensez-vous ?

Mes chères lectrices et chers lecteurs, je me suis régalée ! Et dans tout les sens du terme de ce mot. Cette lecture m’a ravie, enthousiasmée même. Et elle m’a mise en appétit bien plus d’une fois. La gourmandise est mon péché, je l’avoue. C’est un livre léger, alléchant et captivant. On s’attache à Soline et son parcours professionnel qui débute très très mal ; mais si finalement, son parcours ne débutait pas en cet instant…? Son courage et sa persévérance nous gagnent en optimisme. Ils nous redonnent espoir. La vie peut-être parfois difficile mais la volonté de croire en ses projets, en ses rêves, nous fait davantage avancer dans la vie. Rien n’est jamais perdu. Voilà le message que j’ai perçue au-delà de mes yeux ronds gourmands et mes papilles salivantes !

Mes chers lecteurs, n’ayez pas peur du titre. « Mortels entremets » ne vous tueras pas, enfin il ne devrait pas. Êtes-vous superstitieux ? 😉

Motels entremets - Mérida Reinhart 
Lire la suite

Grand café Martinique - Raphaël Confiant

27 Mai 2021 , Rédigé par #questcequonattendpourlire Publié dans #questcequonattendpourlire, #raphaelconfiant

« C’est pourquoi elle conçut un fort chagrin, puis l’inconsolation, lorsque j’émis le souhait, à l’âge de quatorze ans, de m’engager dans la marine royale. J’avais écouté tout un considérable de marins qui venaient s’encanailler avec les ribaudes des tavernes dieppoises. J’avais bu leurs paroles, j’avais rêvé aux paysages qu’ils décrivaient, j’avais soupiré auprès des créatures féminines de rêve qui abandonnaient dans les contrées où ils accostaient, j’avais goûté au tabac, à la pomme de terre, au gingembre, à la farine de maïs et au chocolat. Le sucre de canne m’avais enchanté le palais. 
J’ai eu très tôt le goût des Amériques.
Au désespoir de celle qui m’a donné la vie (…) »

Gabriel-Mathieu de Clieu rêve de l’Amerique. De ce Nouveau Monde où tout semble possible.
Nous sommes au XVIIIeme siècle et Gabriel-Mathieu s’engage dans la marine. Son objectif : traverser l’Atlantique et s’établir dans cette Martinique pour y cultiver le tabac. Lorsqu’il atteint enfin l’île, ses rêves semblent impossible à atteindre et le voilà à cultiver comme tant d’autres, la canne à sucre. Bien que déçu, pour autant, cette culture lui permet d’avoir un statut. Un statut qui lui permettra d’épouser une jeune femme au nom de Marie-Colombe. Sa famille, bien que native de l’Ancien Monde, elle est depuis plusieurs générations installées en Martinique. Marie-Colombe ne connaît que cette terre, ce climat et son idiome.

Avec les années, Gabriel-Mathieu, entretient de nouveau le doux rêve d’une nouvelle culture : le caféier. Fou peut-être ? Ou avant-gardiste ? Arrivera-t-il à ses fins ? Rien n’est moins sûr ? Il devra entreprendre des stratégies douteuses, traverser des mers agitées, combattre des pirates endurcis… son caféier prendra-t-il vit au cœur de la Martinique ?

Quelle aventure ! Quand on imagine, rien qu’un instant, que les traversées en mer étaient faites ainsi à cette époque. Qu’il fallait plus d’un mois pour se rendre de l’autre côté de l’Atlantique ; avec tout les risques que cela comportaient ! Vous l’aurez compris mon esprit était complètement accaparé par cette lecture d’une autre époque. Et la plume de notre auteur nous embarque d’autant plus avec une écriture presque d’autrefois. Je me suis prise tantôt à être passagers, tantôt à être cultivateur, parfois esclaves… et à ma grande surprise membre d’un équipage ! Je vous assure c’est une grande aventure qui vous attend chère lectrices et chers lecteurs. Êtes-vous prêts ? Embarquez pour « Grand café Martinique », votre navire vous attend 😉

Grand café Martinique - Raphaël Confiant
Lire la suite

La disparue de Saint-Maur - Jean-Christophe Portes

22 Mai 2021 , Rédigé par #questcequonattendpourlire Publié dans #questcequonattendpourlire, #jeanchristopheportes

Mes chères lectrices et chers lecteurs, avant toute chose, il faut que je vous raconte pourquoi j’ai choisi cette lecture ou comment ce livre m’a choisi…
Lorsque le titre m’est apparu, ce fut une évidence ! Saint-Maur est une ville juste à côté de la mienne et en savoir plus sur le passé historique de mon environnement actuel était d’une curiosité absolue pour moi. Et quelle révélation ! Ce livre est une œuvre historique à ne pas manquer pour les férus d’Histoire et de polar. Le mélange des genres attise l’intérêt de cette lecture au fil des pages. Où se trouve la vérité ? Telle est la question qui nous taraude tout au long de cette histoire. Vous serez ravie d’apprendre que l’auteur nous explique ce qui relève de l’Histoire avec un grand H et de son imagination pour la construction de son roman 😉

« A quoi pouvait ressembler cette jeune femme ? Selon Hacar, le serrurier-assesseur, elle était belle. Mais à trente ans, elle vivait ensevelie dans cette demeure glacée, sans vie sociale, trop pauvre pour espérer se marier un jour. D’ordinaire ce genre de situation conduisait les filles au couvent, mais peut-être s’y était-elle refusée. Ses lectures semblaient indiquer un esprit indépendant, peut-être rebelle. Il l’a devinait solitaire, amoureuse de son cheval et de la nature, fière peut-être, murée dans son statut d’aristocrate. Hacar avait raison : le Mesnil n’était pas seulement une forteresse, mais aussi une prison aux habitants presque emmurés vivants. »

Cette jeune femme, dont nous fait le portrait le gendarme Victor Dauterive, est celui de Anne-Louise Ferrières. Pourquoi le gendarme ? Parce que Anne-Louise est portée disparue ! En charge de l’affaire, et bien que son jeune âge atteste de son inexpérience, Victor Dauterive prend cette affaire au sérieux et mène son enquête comme il se doit. Mais très vite, le gendarme se retrouve face à des personnes peut enclines à répondre à ses questions. Des secrets se cacheraient-ils derrière cette mystérieuse disparition ? Et lorsque que le corps de la jeune femme est retrouvée, l’affaire est étrangement étouffée ! 
Alors que Victor entend bien mener son enquête coûte que coûte, voilà que le marquis La Fayette qui n’est pas moins que son mentor, lui confie une enquête de la plus haute importance ! Et Victor Dauterive sait bien qu’il n’a pas tant le choix que de mettre son affaire sur Anne-Louise Ferrières de côté pour satisfaire le marquis. C’est donc sans envie que le gendarme se rend à Londres où sa présence n’est pas tellement appréciée…

À quelle affaire ! Ou plutôt quelles affaires ! Je pensais lire un polar historique sur la disparition d’une jeune femme et voilà que l’auteur m’entraîne aussi dans une affaire politique ! C’est complètement absorbée par cette lecture que j’en ai, l’espace de quelques heures, oubliée tout ce qui m’entoure. J’ai eu plaisir à découvrir les villes qui me bordent aujourd’hui, dans cette époque révolutionnaire. Accaparée par des personnages historiques comme La Fayette, Robespierre, Olympes de Gouges… Si vous aimez l’Histoire vous ne serez vraiment pas déçus, je vous l’assure !
L’écriture de Jean-Christophe Portes nous emporte dans ce XVIIIeme siècle fait de révolution, de changement politique, de bataille politique, de complots… au delà du romanesque vous retrouverez des éléments clés d’une époque révolutionnaire après cette prise de la Bastille de 1789.

La disparue de Saint-Maur - Jean-Christophe Portes
Lire la suite

Partie d’échec contre un assassin - Brigitte Girault- Daux

20 Mai 2021 , Rédigé par #questcequonattendpourlire Publié dans #questcequonattendpourlire, #brigittegiraultdaux

« - Qu’avez-vous à gagner en n’avouant pas ces meurtres ? Votre peine d’emprisonnement ne peut pas être aggravée. - Je vous gagne vous, cher docteur. Et pas seulement vous. Je gagne l’intérêt que je suscite dans les manchettes de journaux, dans les reportages télévisés, dans la mémoire collective. C’est un feuilleton à la Maurice Leblanc, à la Gaston Leroux. Est-il coupable de ces assassinats ? Est-il innocent ? Je suis un Cluedo vivant, une énigme insoluble pour l’expert qui vous a précédé. »

Segrado est un tueur en série. Condamné à perpétuité, pour autant, tout les corps n’ont pas été retrouvés. C’est le Docteur Arnel, psychiatre, qui est en charge d’expertiser Segrado pour lui soutirer des aveux. Mais c’était sans compter la finesse d’esprit du condamné pour qui l’échange d’informations aussi précieuses est donnant-donnant. Le psychiatre rentrera alors dans une intimité avec son condamné. Presque à sa merci parfois, pour quelques bribes de déclarations. Sont-elles vraies ? Sont-elles fausses ? Le psychiatre est-il manipulé ? Aura t-il ce qu’il est venu chercher ? Qui sera le plus fort dans cette partie d’échecs ?

Vous aimez les romans psychologiques ? C’est le livre qu’il vous faut ! Plongez avec le Docteur Arnel dans un esprit aussi torturé que malsain pour en découvrir ses plus noirs profondeurs. Arriverez-vous à trouver la faille ? Cette petite faille qui fera flancher ce tueur multirécidiviste et le faire passer aux aveux ? Rien n’est moins sûr ! Jusqu’au bout des pages, la plume de l’auteure laisse planer ce doute. Qui aura le mot de la fin ? Le psychopathe ou l’homme qui a étudié leurs profils ? Vous serez captivés par tant de suspens, tant de recherche dans une écriture subtile et affûtée. 
Mes chers lecteurs, n’ayez pas peur de perdre la partie. Et lancez-vous dans ce jeu d’échecs contre un assassin pas comme les autres !

Partie d’échec contre un assassin - Brigitte Girault- Daux
Lire la suite

Le tailleur de Relizane - Olivia Elkaim

18 Mai 2021 , Rédigé par #questcequonattendpourlire Publié dans #questcequonattendpourlire, #oliviaelkaim

« Ça voulait dire quoi être français, être algérien ? Marcel n’avait pas beaucoup d’instruction. Il ne lisait jamais de livres. Écrits trop petits, phrases trop longues… Il ne comprenait pas tous les mots. Mais ces questions-là le taraudaient en silence. 
Il était français par accident. Ses quatre grands-parents étaient des Juifs indigènes, issus de familles berbères autochtones installées depuis plusieurs siècles à Relizane. Ils avaient été naturalisés, comme 35000 Juifs du territoire, en 1871, par le décret Crémieux. Mais ils n’avaient rien réclamé, eux ! Marcel ne comprenait pas par quelle magie lui et toute sa famille avaient plus de droit que les Musulmans maintenus sous le régime de l’indigénat. »

Relizane est une ville d’Algerie quand celui-ci était encore un état français sous la présidence du Général de Gaulle. À cette époque-ci, Marcel tenait une boutique où il était tailleur et reconnu dans son métier. Et malgré la crainte du FLN, il continuait à vivre dans cette Algérie française, avec sa famille, à y travailler et surtout à croire en de Gaulle pour son avenir. Bien évidemment, Marcel était loin de se douter encore de la tournure qu’allait prendre l’Histoire et de ses conséquences…
Et un soir la crainte frappe à sa porte. Marcel est enlevé. Sa femme pense ne plus jamais revoir son mari. Et Marcel pense sa dernière heure sonner. Pourtant c’est la stupéfaction ! Marcel se retrouve devant un lieutenant du FLN à devoir lui tailler un uniforme sur-mesure. A son retour, bien qu’il soit content d’être en vie, les commérages vont bon train car on n’en revient jamais vivant !

Cette histoire, c’est celle des grands-parents de l’auteure. Dans ce livre, Olivia Elkaim retrace ses origines depuis l’Algerie de sa famille au retour forcé en France métropolitaine. Une époque d’exil où le mot « Pied-noir » est difficile à porter. Ni français, ni algérien, la proclamation d’indépendance d’Algérie a fait de nombreuses victimes et de nombreux dégâts. C’est le début d’une lutte et de combats interminables pour ce peuple français vu comme étranger. Sans compter la souffrance psychologique d’avoir dû abandonner tout une vie et de devoir recommencer à zéro. 
Mes chères lectrices et chers lecteurs, je vous dresse là un tableau incomplet de cette époque historique. Je ne trouve pas les mots pour vous décrire la douleur d’une famille déchirée et terrorisée par un avenir incertain, par une administration qui ne reconnaît pas son citoyen. L’auteure vous raconteras son histoire avec beaucoup de véracité. L’histoire qui fut celle de sa famille mais de bien tant d’autres aussi. Vous serez gagnés par l’émotion, la colère et l’incompréhension. 

Ce livre n’est pas un service presse mais une œuvre incroyable que j’ai eu plaisir à découvrir. Je ne peux que vous recommander cette lecture qui vous bouleversera à coup sûr ! 
Relizane était une ville exceptionnelle… prenez le temps de la visiter 😉

Le tailleur de Relizane - Olivia Elkaim
Lire la suite

Usucapion - Maxent Lisle

12 Mai 2021 , Rédigé par #questcequonattendpourlire Publié dans #questcequonattendpourlire, #maxentlisle

« Elle était enceinte, malgré lui, au mépris de lui. Il reprochait à sa compagne d’avoir piétiné ses réticences : il passait outre à son avis et à ses doutes, ébranlant la fragile constitution de son existence et brisant la confiance entre eux. Mais il s’en voulait encore plus de son aveuglement. Il avait vécu en sécurité, accepté dans les bras d’une amante compréhensive ; aujourd’hui, il se réveillait incertain et trahi, à côté d’une femme qui lui préférait un enfant. »

C’est l’histoire de deux sœurs qui se retrouvent après de très nombreuses années. Séparées par la vie, ce sont des secrets sous-jacents qui sont à l’origine de ces retrouvailles. Des secrets de famille, des secrets personnels, des secrets encore bien plus intimes nous seront révélés tout au long de notre lecture.
Et tout commence par la rencontre de Christine et Henri. Ce couple amoureux depuis quelques années maintenant. Heureux en apparence. Mais l’annonce de la grossesse de Christine va profondément bouleverser Henri et chambouler le couple d’une manière irréversible…

C’est un livre tout en finesse qui nous dévoile une écriture tout en douceur pour une histoire de vie déchirante. 
Alors, mes chers lecteurs, vous me direz quel lien peut-il y avoir entre ces sœurs qui se retrouvent et ce couple au bord de la rupture ? Je ne vous dirai rien ! La magie de la lecture se trouve au cœur de cette compréhension quand elle arrive au moment voulu. Elle nous submerge alors d’une incroyable émotion et tout autant de questions. J’aime beaucoup la plume de notre auteur, Maxent Lisle. Une plume délicate avec assez de caractère pour nous raconter l’histoire d’une vie qui pourrait être la vôtre, la nôtre, la leur… J’adore ces histoires où l’on peut s’identifier parce qu’elles nous ressemblent. Et Maxent Lisle sait nous conter ces vies presque ordinaires. Ce livre est une œuvre exceptionnelle à ne pas manquer. Et même si je ne vous en dévoile pas suffisamment pour garder le mystère, si vous avez l’habitude de me suivre : quand je vous dit qu’un livre vaut la peine d’être ouvert je le pense sincèrement !

Mes chères lectrices et chers lecteurs, n’oubliez pas d’ajouter « Usucapion » à votre PAL 😉

Usucapion - Maxent Lisle
Lire la suite

Kaphtor - Nicolas-Raphaël Fouque

10 Mai 2021 , Rédigé par #questcequonattendpourlire Publié dans #questcequonattendpourlire, #nicolasraphaelfouque

« Dans cette partie du palais, il y avait les chambres dans lesquelles dormaient les membres du Conseil à l’exception de la famille royale. Ils ont dû être broyés. 
Amos hésite entre ordonner qu’on déblaye pour rechercher d’éventuels survivants ou bien se porter au secours de la cité en contrebas. Il tranche. La cité est plus importante. Trois mille enfants, femmes et hommes y résident. »

Avez-vous déjà entendu parler de la cité de Kaphtor ? Cette cité disparue 1500 ans avant notre ère !

L’auteur, Nicolas-Raphaël Fouque, revient sur cet épisode Historique qui a marqué tout un peuple, celui des Kaphtorims. C’est grâce à l’héritage de son grand-père que notre auteur a été inspiré par l’écriture de ce roman qui retrace le récit d’un peuple qui tente de se reconstruire après la perte de leur cité et d’une grande partie de leurs membres. C’est en survivants, qu’ils prennent la mer pour rejoindre une île et rebâtir une nouvelle Kaphtor. Mais c’était sans compter sur les peuples Tychéens et Mycéniens...

Voici un livre d’une grande richesse qui comblera les passionnés d’Histoire ! D’une écriture romanesque retraçant le parcours d’un peuple, les décisions d’un Conseil, les ordres d’un Wanax et les conseils avisés de son fils. Parti des écrits d’époque, Nicolas-Raphaël Fouque a su travailler son récit pour lui donner à la fois une valeur historique et une intrigue que l’on a plaisir à suivre.
Vous serez surpris autant par les événements que par l’Histoire elle-même. Que vous connaissiez ou pas la cité de Kaphtor, vous aurez plaisir à (re)découvrir ce pan historique aussi lointain soit-il. Revivez avec ce peuple la tragédie qui fut la leur ! Glissez-vous dans cette époque si mystérieuse et apprenez de quelle façon vivait les Kaphtorims.
Mes chères lectrices et chers lecteurs, êtes-vous curieux de ce qu’était la vie autrefois ? Dans une époque qui nous est inconnue ? C’est le moment pour vous de satisfaire votre curiosité et de découvrir ce qui se cachait 1500 ans avant notre ère autour de la Méditerranée...

Et bonne nouvelle, chers lecteurs ! Une suite est prévue 😉 Kaphtor et les Kaphtorims n’ont pas fini ne nous dévoiler leurs secrets !

Kaphtor - Nicolas-Raphaël Fouque
Lire la suite

Ma rue à moi - Laurent Quenneville

3 Mai 2021 , Rédigé par #questcequonattendpourlire Publié dans #questcequonattendpourlire, #laurentquenneville

« - Qui es-tu vraiment ? - Celle qui te maintient en vie. Ta petite voix intérieure. Celle qui te permet de te faire jaillir l’étincelle. Ton instinct, si tu préfères. D’autres préfères m’appeler l’inconscient ou le subconscient. Enfin, appelle-moi comme tu veux. Je ne me vexerai pas. Et sois tranquille, mon garçon, quand tu auras franchi l’un de ces murs, je partirai. »

Le petit Lucien est entre ces murs. Des murs blancs pas très accueillant. D’autant plus que Lucien a en horreur ce blanc !Couché dans son lit, Lucien à froid et ses membres douloureux ne lui répondent pas toujours. Mais de son esprit vif, des voix résonnent en lui. Entre son instinct et la voix de la raison, le petit garçon va alors vers son chemin intérieur. Un bien étrange cheminement qui le mènera d’un point A à la lettre z...

Vous ne comprenez pas tout ? C’est normal ! Ce récit est comme un puzzle qui ne se rassemble qu’à la fin. Un conseil ? Ne réfléchissez pas trop à votre lecture et laissez vous porter par le fil de pensée de notre personnage. Comme on dit : tout vient à point à qui sait attendre.  Laissez aller votre imagination, nous naviguons dans l’esprit du personnage. L’introspection prend ici tout son sens et la plume de l’auteur est travaillée subtilement.
Mes chères lectrices et chers lecteurs, si vous aimez l’interprétation, ce livre est aussi abstrait qu’intellectuel. Il mériterait une deuxième lecture pour lui donner une tout autre saveur après les révélations au dénouement. C’est à coup sûr une lecture peu ordinaire ! Si votre curiosité est titillée, c’est peut-être l’occasion pour vous de découvrir ce qui se cache derrière tant de mystères 😉

Ma rue à moi - Laurent Quenneville
Lire la suite